McDonald’s, Burger King et d’autres chaînes peuvent embaucher des travailleurs dès l’âge de 14 ans. Voici quelques

Les jeunes adolescents sont limités dans les emplois qu’ils peuvent faire par le ministère du Travail, et sont principalement limités aux registres et au nettoyage.

  • Les chaînes embauchent des travailleurs dès l’âge de 14 ans alors qu’ils luttent pour occuper des postes vacants.
  • Le département du travail limite les types de travail que les jeunes adolescents peuvent effectuer.
  • Un franchisé McDonald’s a déclaré que l’embauche de jeunes travailleurs avait de gros avantages.
  • Voir plus d’histoires sur la page d’affaires d’Insider.

Certains propriétaires de restaurants de restauration rapide se tournent vers les adolescents pour les aider à résoudre leurs pénuries de main-d’œuvre, mais l’embauche de mineurs s’accompagne de règles et de réglementations supplémentaires que les entreprises doivent suivre sous peine de sanctions et d’amendes.

Les lois régissant l’emploi des mineurs varient d’un État à l’autre, mais le ministère du Travail a fixé à 14 ans l’âge minimum pour les emplois non agricoles. La plus stricte (loi d’État ou fédérale) s’applique dans chaque juridiction.

Le Fair Labor and Standards Act (FLSA) établit des règles pour les mineurs en fonction de différents groupes d’âge. Les adolescents de 14 à 15 ans peuvent travailler dans les restaurants et les entreprises de service rapide en dehors des heures de classe, jusqu’à trois heures les jours d’école et jusqu’à 18 heures les semaines d’école. Ils sont limités à 40 heures les semaines non scolaires. Les heures ne sont pas limitées par la FLSA une fois que les travailleurs ont 16 ans.

Ces jeunes travailleurs ne peuvent exercer que certains emplois dans les restaurants. Ils sont légalement autorisés à travailler dans les caisses enregistreuses, les tables de bus et les sols propres. Ils peuvent cuisiner et faire des travaux de préparation, ainsi qu’utiliser des lave-vaisselle, des mélangeurs et des moulins à café. Ils ne peuvent cependant jouer aucun rôle dans les processus de cuisson, y compris le mélange d’ingrédients ou le retrait d’articles des fours. Ils ne peuvent pas fonctionner dans des congélateurs ou des refroidisseurs de viande, bien qu’ils soient autorisés à y entrer brièvement en cas de besoin.

Le deuxième groupe d’âge le plus jeune, qui couvre les 16-17 ans, dispose d’une plus grande flexibilité en termes de types de travail qu’ils peuvent effectuer. Mais la FLSA interdit à ce groupe tout travail qui a été désigné comme « dangereux » par le DOL. Les mineurs ne sont généralement pas autorisés à travailler avec des machines de transformation de la viande, des machines de boulangerie comme des mélangeurs et des fabricants de biscuits, des presses à balles, des compacteurs et des véhicules à moteur. Il n’y a pas de limites fédérales sur le nombre d’heures que les jeunes de 16 et 17 ans peuvent travailler.

Les sanctions sont lourdes pour les entreprises qui violent ces lois. Les entreprises pourraient être condamnées à une amende pouvant aller jusqu’à 11 000 $ pour chaque violation et jusqu’à 50 000 $ pour les incidents entraînant la mort ou des blessures graves d’un mineur. S’il est déterminé que les violations sont intentionnelles ou répétées, l’amende passe à 100 000 $.

Les travailleurs mineurs ont droit au même salaire minimum que les autres travailleurs, mais les travailleurs de moins de 20 ans peuvent être payés aussi peu que 4,25 $ de l’heure pour un maximum de 90 jours de formation. Si un État a un salaire minimum plus élevé, cela remplacerait le salaire mineur.

Même avec des limitations strictes sur les emplois que les jeunes travailleurs peuvent effectuer, certains propriétaires d’entreprise disent qu’ils sont nécessaires.

McDonald’s et Burger King seraient parmi les chaînes qui ont récemment annoncé du travail à des adolescents aussi jeunes que 14 ans.

Les jeunes travailleurs ont été « une bénédiction déguisée », a déclaré à Insider Heather Coleman, propriétaire de trois franchises McDonald’s dans l’Oregon. « Ils ont la motivation et l’éthique de travail. Ils ont la technologie. Ils s’adaptent très rapidement. »

Avez-vous une histoire à partager sur une chaîne de magasins ou de restaurants ? Envoyez un e-mail à ce journaliste à [email protected]